Comment contribuer à Rails ?

Rails: patch pour l’ajout du support de mercurial dans script/plugin

De l’usage de Windows et de la stratgie du Libre

Depuis 2000 je ne travaillais que sous environnement GNU/Linux et je dois avouer que revenir travailler sous l’environnement Windows est dprimant car nfaste la productivit. Parmi les griefs je peux citer :

  • Pas de bureaux virtuels
  • Pas de gestionnaire de fentre digne de ce nom :
    • impossibilit de fixer une fentre en avant plan
    • impossibilit de fixer une fentre sur de multiple bureaux, puisqu’un seul bureau
    • pas de fentre semi-transparente.
  • Pas de fentre “shell” pouvant s’afficher sur tout l’cran
  • Pas de shell
  • Pas d’diteur de texte/code digne de ce nom par dfaut

Inutile de discuter de ces points, moins de vouloir passer pour un “intgriste”, car comment faire comprendre cela des personnes qui n’ont mme pas ide que tout a puisse exister. Ca serait comme vouloir expliquer des agriculteurs qui ne connaissent que la pioche que les tracteurs existent … Windows n’est dfinitivement pas un systme professionnel, encore faut-il avoir utilis GNU/Linux quelques mois pour s’en rendre compte. Il ne doit son succs sur le bureau qu’ l’interaction troite et impose par Microsoft avec la version serveur.

Du coup cela me fait sourire de voir certains s’exciter pour faire le proslytisme du Libre auprs des entreprises. Microsoft est culturellement ancr dans les entreprises depuis la disparition des gros systmes dans la fin des annes 80. Tout leur systme d’information est enchain aux outils de Microsoft depuis cette poque. Les vrais dcideurs, ceux qui ont vraiment le pouvoir d’imposer un changement d’outils en profondeur, tel que le ncessiterait un passage GNU/Linux, ces dcideurs l n’y connaissent rien en informatique, et je ne parle mme pas du DSI qui lit 01 Informatique, lui est bien trop loin de la tte de l’entreprise pour avoir, en supposant qu’il le souhaite, une telle influence. Autour de a gravite tous les informaticiens nourris Microsoft pendant leur tude, bref tous ces informaticiens qui font tourner leur boite et qui n’auront de toute manire pas la moindre envie de faire l’effort de changer leurs habitudes, ce que je comprend volontiers, l’informatique n’tant en rien un devoir de passion.

Si changement il doit y avoir chez les professionnels, il devrait se faire d’une part via les coles, quand celles-ci ne signeront plus de partenariat avec Microsoft pour enseigner essentiellement leurs outils. Mais en mme temps on leur demande aussi d’enseigner sur les outils du march … D’autres part le changement aura lieu chez les particuliers. Changer d’OS chez un particulier est malgr tout nettement moins contraignant qu’en entreprise et ne dpend que de lui. Et l’histoire prouve que le succs de Microsoft en entreprise eu lieu lorsque les utilisateurs avaient pouss pour avoir le mme systme que chez eux leur bureau. La micro-informatique leur a permis de dcouvrir le pouvoir de contrler sa machine contrairement aux terminaux. En effet quel dlice de pouvoir installer n’importe quel logiciel (suivi de sa cohorte de virus et spyware bien sr). Quel dlice d’avoir un plus gros CPU, plus de RAM, ou un plus gros cran que le collgue de bureau …

L’utilisateur de GNU/Linux chez lui est un atout pour pouvoir percer un jour en entreprise. Car cet utilisateur est mme de pouvoir comparer et donc de juger des avantages du systme GNU/Linux. Il est par dfinition impossible de convaincre un utilisateur qui n’a qu’une seule vision de l’informatique, et a c’est un fait indiscutable.

Enfin, qu’il y ait sur le march des tudiants forms aussi au Libre et des utilisateurs clairs, c’est malgr tout insuffisant pour faire basculer une entreprise dont le SI est enchan depuis des annes et dont les rels dcideurs n’ont aucune connaissance des enjeux informatiques.

Si l’on admet ces faits il convient de penser que seul les entreprises rcentes, possdant des dirigeants clairs seront mme d’envisager l’utilisation de logiciels libres au sein de leur SI, et non pas de manire anecdotique sur le poste de travail. Attaquer les entreprises de front est une perte de temps pour la communaut. Je pense entre autre au rcent dbat qu’il y a eu sur les listes de l’ALDIL au sujet du vendredi ddi aux entreprises pendant les JDLL. 10 ans de JDLL dont le vendredi est pratiquement vide de tout reprsentant d’entreprise (DSI, commerciaux, ingnieurs ou techniciens), et ce malgr de multiples efforts vers les entreprises locales, il serait temps de constater les faits et concentrer les faibles nergies des bnvoles vers la communaut…

A l’heure des SOA la stratgie du libre est essentiellement oriente en concurrence directe avec Microsoft. Or les entreprises envisagent de plus en plus migrer vers des services en ligne, et bien sr Google en est le nouveau Dieu. A la confrence de Frdric Couchet aux JDLL, je vous laisse deviner combien de bras se sont lev pour avouer l’usage de Gmail (moi le premier)... Or la seul rponse du Libre est de dnoncer la migration d’Internet en Minitel 2.0 et de proposer l’auto-hbergement chez soi. C’est en rien crdible.
La rponse du Libre devra se faire en proposant galement des services et non plus uniquement des outils. Que le grand public doive mettre en place physiquement (matriels et logiciels) chez lui les outils afin d’hberger de sa vie numrique n’est pas une rponse crdible. Et mme en faisant abstraction de la difficult technique, ou en supposant que le Libre propose un jour une solution out of the box pour grer ses mails, photos, vidos, musiques, (cl gpg, ssh), etc, physiquement chez soi, il n’est pas concevable de conserver cela uniquement dans un placard.

Certaines banques proposent un coffre numrique, afin d’y stocker nos documents vitaux. Encore un service minitel 2.0 sans aucun doute, mais pourtant utile et qui le sera de plus en plus avec la numrisation des services de l’Etat. Que nous offre le Libre comme alternative ? Rien.

Alors au lieu de perdre son temps en proslytisme vers des entreprises sourdes et en dnonciation de Minitelisation inutile, concentrons nous sur les communauts afin de dvelopper des services comme nous l’avons si bien fait avec les outils. Concentrons-nous sur le grand public, concentrons-nous pour aider les dveloppeurs faire du libre. Car sans dveloppeurs et utilisateurs il n’y a pas de logiciels, de documentations et de services, le reste ne fait que graviter autour de ce noyau, c’est ce noyau qu’il faut absolument consolider et dvelopper.

Sortie de Ruby 1.9.1-preview 1

Yugui (Yuki Sonoda) a annoncé la sortie de Ruby 1.9.1-preview 1 :

Il s’agit d’une pré-version (preview release) de Ruby 1.9.1, qui sera la première version stable de la branche 1.9. Découvrez donc avec cette pré-version un Ruby plus moderne et plus rapide, offrant une syntaxe plus claire, un support multilingue poussé, et bien d’autres améliorations. Si vous tombez nez-à-nez avec un bug ou un problème quelconque, n’hésitez pas à nous en faire part en utilisant le gestionnaire de bug officiel (http://redmine.ruby-lang.org).

Vous pouvez télécharger cette pré-version dans les formats suivants :

Utiliser Mixr avec PHP

Je viens d’ajouter dans le repository de Mixr une classe cliente pour PHP.

Elle n’est pas encore aussi complète que la version Ruby, mais vous pouvez déjà en faire quelque chose :

  1. <?php
  2. require ‘mixr_client.php’;
  3.  
  4. $p = new MixrClient();
  5. echo $p->store( "k1", "v1" )."\n";
  6. echo $p->get( "k1" )."\n";
  7. echo $p->store( "k2", "v2" )."\n";
  8. print_r($p->to_hash());
  9. print_r($p->keys());
  10. print_r($p->values());
  11. echo $p->delete( "k2" )."\n";
  12. print_r($p->keys());
  13. print_r($p->values());
  14. $p->clear();
  15. if( $p->is_empty() == true ) {
  16.         echo "Mixr vide !\n";
  17. }
  18. ?>

Bon, je n’ai pas fait de PHP depuis des lustres… Si ça ce voit, n’hésitez pas à me le dire ;)

Bon, demain je vais faire du Java…

typeface.js

Ouah !!!!!! Enfin terminé la lenteur de sIFR et la merdouille du remplacement des titres par des images ! typeface.js c’est rapide, c’est simple, c’est compatible IE 6+, Safari 2+ et Firefox 1.5+. Pourquoi ça existe pas depuis plus longtemps ?!

Wassup



Passage a LightHouseApp / GitHub

De l’OS et des serveurs web

Dans la continuit de ma migration vers Fedora sur mes desktops, je viens de migrer mon serveur dedibox sous Centos la version gratuite de Red Hat Enterprise Linux. Mme si cet OS est trs robuste et maintenu 7 ans, on y trouve moins de paquet qu’ailleurs, aussi j’ai ajout le dpt Fedora ddi Centos, EPEL. J’ai pu ainsi installer Nginx et ejabberd 2.0.2. J’ai t surpris de trouver dans les dpts des gems tel que Rails, mais malheureusement celui-ci ne fonctionne pas car il a t li une version gem de rake trop ancienne (0.7). C’est bien gentil de vouloir packager les gems mais encore faut-il le faire correctement :) Donc tlchargement de rubygems 1.3 et installation classique des gems, cela fonctionne trs bien, je ne vois pas l’intrt de faire un double travail ct distribution…

C’est pour moi l’occasion de quitter le bon vieux couple apache/mongrel et tester le fameux nginx / thin. Grce cette doc thin-nginx-with-rails, j’ai pu rapidement faire tourner mon blog avec thin et nginx. A voir ce que cela donnera sur de futurs projets perso plus gourmant qu’un blog. Pour info, pour pouvoir utiliser le fichier rake par thin il suffit de le copier dans lib/tasks/thin.rake du projet Rails.Et pour la conf nginx dans /etc/nginx/conf.d/upstream-fair.conf

Ruby et la notion de finalizer

En ruby il n'existe pas à proprement parler de destructeur. Toutefois il est possible de mettre en place des finalizer qui agissent comme des callbacks. Ex : #!/usr/bin/env ruby   class Foo def initialize puts "Object #{object_id} borned." ObjectSpace.define_finalizer(self,... Lire Ruby et la notion de finalizer